Mon bullet journal #1

Aujourd’hui, je tenais à vous parler d’un système d’organisation qui fonctionne plutôt bien pour moi. Il s’agit du Bullet Journa...



Aujourd’hui, je tenais à vous parler d’un système d’organisation qui fonctionne plutôt bien pour moi. Il s’agit du Bullet Journal, ou BuJo pour les initiés. Cette méthode à été inventé par le designer américain Ryder Caroll et fait déjà fureur depuis quelques années. Le Bullet Journal permet d’organiser entièrement sa vie, améliorer sa productivité, s’organiser, analyser ses habitudes, et surtout garder une trace des évênements.

Ces derniers mois, on voit de plus en plus de posts liés aux bullet journal, et après avoir écumé les blogs sur le sujet, j’ai fini par me lancer! 

A la base, je suis déjà plutôt bien organisée, c’est pourquoi j’étais persuadée que créer un bullet journal allait me rendre encore plus proactive. Après quelques essais, ratés, et pertes de temps, j’ai fini par simplifier la méthode et l’adapter à mon style d’organisation. Dans ce post, je souhaite donc vous parler de MON bullet journal, et non de la méthode classique de base.

J’ai énormément de choses à dire sur le sujet, c’est pourquoi je vais le diviser en trois articles : 

  • MON BULLET JOURNAL
  • 5 CONSEILS POUR DEMARRER SON BULLET JOURNAL
  • IDEES ET SOURCES POUR BULLET JOURNAL
Le bullet journal est une méthode très créative puisqu’elle consiste à créer entièrement ses designs, en partant d’une page blanche. Pas besoin d’être doué en illustration pour se lancer, le principal c’est de créer un contenu clair, pratique, et personnalisé.

MATERIEL

Au niveau du matériel, j’ai opté pour le plus basique : un cahier Leuchtturm1917 - soit le cahier le plus pratique pour créer un bullet journal.

  • Le format A5 est super pratique et contient suffisamment de pages pour tenir une année
  • Les pages numérotées permettent de se retrouver très facilement
  • Le cahier a deux marques page, pratique pour trouver rapidement la bonne semaine
  • Le cahier contient aussi une petite pochette, idéale pour glisser des cartes, tickets de caisse ou petits mots
  • Il y a des modèles avec des petites lignes ou des pointillés pour faciliter les dessins de tableaux.

Pour ce qui est du matériel de dessin, je reste encore une fois dans la simplicité. J’utilise des feutres fins de chez Hema et Stabilo, ainsi qu’un feutre plus épais pour les titres. J’ai rapidement laissé tomber les promarkers, l’aquarelle et les crayons de couleur. Déjà, car ce n’est pas vraiment adapté au papier, mais surtout car c’est une grosse perte de temps. 


INTRODUCTION 



La première page de mon bujo contient simplement un titre et une page INDEX. Il s’agit d’un sommaire dans lequel j’ajoute petit à petit les pages que j’ai rempli, pour mieux m’y retrouver plus tard.



Sur les pages suivantes, j’ai dessiné un grand calendrier pour l’année scolaire 2016-2017. Ici, je note les anniversaires et dates importantes, ainsi que mes futurs weekends/ voyages. Si ces pages ne me servent pas au quotidien, elles sont très utiles pour avoir une vision globale de mon année.


Ensuite, j’ai eu envie de me faire une liste d’objectifs à atteindre pour l’année à venir, en les divisant en plusieurs catégories : Travail, blog, green, voyage, santé, finance. Encore une fois, ces pages me permettent d’avoir une vision à long terme sur mes objectifs et de me les remémorer régulièrement.



L’un de mes points préférés dans cette méthode, c’est la possibilité de faire de nombreuses listes : séries à regarder, livres à lire, articles à écrire, courses à faire… Pour ma part, j’ai opté pour plusieurs tracker de base (films, séries, articles) qui resteront sur toute mon année.

MONTHLY 


Après avoir réalisé l’« introduction» du bullet journal, il est temps de passer aux pages mensuelles. A chaque début de mois, j’écris le nom du mois en parallèle d’un tableau d’objectifs. Il s’agit là d’objectifs réalisable à moyen terme, que vous serez susceptibles d’atteindre en quelques jours ou semaines.


Sur les pages suivantes, on trouve un calendrier mensuel, qui me permet de connaitre plus précisément mon emploi du temps sur les jours à venir. J’y note de nouveau les anniversaires, les événements et autres rendez-vous. En face, l’un de mes pages préférées : la page Habits Tracker. J’ai choisi une dizaine d’habitudes que je souhaite effectuer le plus souvent possible. Chaque soir, j’analyse ma journée et marque d’un point rouge ou d’un point vert, chaque « tâche » . Parmi celles-ci, on trouve : journée végane, journée sans fumer, journée sans achat, sport, hydratation peau, m’occuper de mon lapin, lire…

----

A la fin de chaque mois, je fais des statistiques. Combien de jours ai-je réussi à ne pas fumer? Combien de fois ai-je fais de sport? Ce petit moment me permet à la fois de vérifier mon efficacité sur le mois passé, mais aussi de me fixer de nouveaux objectifs pour le mois à venir : En Novembre, je vais essayer de ne pas fumer au moins 20 jours sur les 30. 



Chaque mois, je choisi en plus un ou deux tracker mensuel, où je me focalise sur une habitude en particulier. En Octobre, j’ai voulu analyser mes cycles de sommeil. C’est une expérience intéressante à faire sur un mois, en revanche il m’est inutile de la rééditer les mois suivants. Un autre tracker qui m’est désormais indispensable, c’est celui du sport. Mon challenge de novembre est de courir 100km. Pour ça, j’ai créer un tableau qui me permet de suivre mon objectif. En parallèle, je note aussi tous mes exercices de fitness, encore une fois dans le but d’analyser mes performances.



En Novembre, j’ai également décidé d’analyser mon budget, en inscrivant chacune de mes dépenses dans un tableau approprié. 

DAILY

Ensuite, viennent les pages « agenda » réservées au plannings quotidiens. Chaque double page représente une semaine, ce qui est parfait pour avoir une vision claire et précise de mon emploi du temps.

un de mes premiers daily en septembre, trop coloré pour moi!
Mon nouveau design hebdomadaire : épuré, rapide et efficace ! 
  • en noir, je note chaque tâche à effectuer. Lorsque celle-ci est atteinte, je la précède d’un gros point noir. Si celle-ci est repoussée, je note une flèche. 
  • lorsqu’une tâche approche de la deadline, je la précède d’un gros point d’exclamation
  • en bleu, j’inscris toutes mes séances de sport.
  • en rose, j’inscris mes rendez-vous, les horaires de mes trains, et les plages horaires bloquées.
  • au feutre noir épais, je note chaque événement dont j’ai envie de me souvenir: un afterwork, un concert, un weekend en bord de mer…
  • Si je prévois des choses à l’avance mais qui sont susceptibles de changer, je préfère les noter sur un post-it pour pouvoir les déplacer facilement. 

Le design de mes « daily » à évoluer très rapidement, et désormais je me cantonne à une mise en page très minimaliste et à un code couleur pratique. Mon but n’étant pas de perdre mon temps, mais d’en gagner, j’ai évincé toutes les fioritures/ dessins/ détails inutiles.


Voici donc la base du bullet journal, et du mien en particulier. Cela fait plus de deux mois que je l'utilise et j'y trouve réellement mon compte! Je trouve mes journées plus efficaces, et j'ai tendance à moins repousser les tâches à effectuer. Le fait de tracker toutes mes habitudes me donne envie de les respecter, et j'avoue être de plus en plus régulière dans mes habitudes. Pour moi, la méthode du bullet journal m'aide vraiment à anticiper mon travail, rester focus sur mes objectifs et organiser mon quotidien ! 

Très prochainement, je vous retrouve dans un second article dédié au bullet journal, dans lequel je vous donnerai 5 bons conseils pour démarrer le votre. Bon weekend ;) 






You Might Also Like

7 commentaires

  1. Mais c'est tellement cool !!! Tu es trop créative (et appliquée!), mon bullet journal ressemblerait à un truc vraiment dégueu je pense. J'ai personnellement un joli agenda, où je me note mes semaines etc, mais jamais je serais capable de me tenir à un truc aussi joli... Hâte de voir les autres articles !

    http://dearvogue.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, merci beaucoup ! En vrai c'est pas si compliqué de tenir un bullet journal ! Finalement, le mien est de plus en plus minimaliste et c'est encore plus simple à gérer au quotidien :)

      Ninon

      Supprimer
  2. Wow! je viens de découvrir ton blog et c'est un véritable coup de coeur!
    merci pour tes conseils!
    J'ai vu que tu étais aussi sur Nantes?
    Cha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui à la base je vivais uniquement à Nantes, mais désormais je vis principalement à Paris. Je reviens quand même souvent sur Nantes ;)

      Ninon

      Supprimer
  3. Hello ma belle, comment tu vas? J'ai découvert le bullet journal en début d'année, je m'étais lancée dans cette aventure , mais je n'arrivais pas à me retrouver dans mon brouillon, dans mon bordel. Du coup, j'ai laissé tomber... qui sait, peut-être que je me relancerai dedans? En tout cas , ton article est très rédigé, de belles illustrations, un chouette travail.
    Bisous de La Réunion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, merci beaucoup pour tous ces compliments :) C'est vrai que la méthode du bullet journal ne peut pas correspondre à tout le monde. Il faut quand même être assez soigné et ordonné pour réussir à se retrouver dans son cahier. Moi j'ai opté pour un design beaucoup plus minimaliste qu'au début, sans dessins et fioritures, et c'est encore plus simple à gérer ;)

      Ninon

      Supprimer
  4. Il est magnifique ton Bu’Jo’ !   Bravo.... Moi j'ai fini par abandonner le Bu’Jo pour le  Productivity Planner.
    Pour celles qui sont un peu paresseuses comme moi, c'est un outil qui va vous aider à augmenter votre productivité. C'est vraiment une alternative géniale !!
    http://blog.la-pigiste.com/2016/11/03/productivite-outil-productivity-planner/

     Très bonne et heureuse année 

    RépondreSupprimer