Arrêtez de vous maquiller !

On passe en moyenne 15 mois de notre vie à se maquiller C’est un fait. Aujourd’hui en 2017, la plupart des femmes se maquil...



On passe en moyenne 15 mois de notre vie à se maquiller

C’est un fait. Aujourd’hui en 2017, la plupart des femmes se maquillent et n’envisage pas de sortir de chez elles la peau nue. Comment en est-on arrivé là? C’est la question que je me suis posée après avoir fais une longue trêve sans maquillage et en avoir découvert tous les bénéfices.

Je ne vais pas vous refaire toute l’histoire du maquillage, mais vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe depuis la nuit des temps, et qu’il a presque toujours été fabriqué à partir de produits chimiques. L’acte de se maquiller à évolué avec son temps jusqu’à devenir un geste ritualisé, ancré dans notre quotidien. En appliquant son mascara le matin, on ne remet pas en question l’origine de son produit, sa composition, et l’effet qu’il aura à long terme sur notre peau. 

Pourtant, nous n’ignorons rien. Tout le monde sait que d’un point de vue écologique, le maquillage est une belle catastrophe : composants chimiques dangereux, produits testés sur les animaux, packaging en plastique, surconsommation… Nous savons également que pour notre santé, le maquillage n’est pas bon. Nous sommes d’accord pour dire que l’excès de fond de teint provoque des boutons, mais qu’une fine couche, ça reste ok. Mais où commence l’excès ? Ne commencerai t-il pas par le simple fait de vouloir modifier la couleur naturelle de sa carnation? La rendre plus lisse, plus uniforme, plus mat?

Il n’y a pas de maquillage naturel. 

Le simple fait de se farder, d’ajouter des produits sur sa peau est l’antithèse du naturel. Certaines d’entre nous se maquillent pour masquer des « imperfections » et camoufler aux regard des autres ce qu’elles n’assument pas. En agissant ainsi, vos problèmes de peau ne feront que perdurer, et vous entrerez dans un cercle vicieux. Le maquillage n’est pas un pansement, il ne soignera pas, ni ne traitera vos maux. En revanche, assumer sa peau avec dignité soignera le problème plus rapidement et sera également très bénéfique pour votre mental.

Il y a quelques années, nous avons été assommé par la tendance « no makeup makeup » ou l’art de se maquiller sans en avoir l’air. On nous explique comment être naturelle tout en appliquant un primer, un fond de teint, un correcteur, une poudre matifiante, et une petite touche de blush pour mimer la brise matinale. Mais où est le naturel dans cette démarche complètement superficielle ? Bon ok, on y a toutes cru, et on a toutes tenté une fois un look « I woke up like this » sur lequel on a passé des heures. 

Il y a quelques mois encore, si l’on m’avait demandé pourquoi je me maquille, j’aurais aisément répondu "parce que j’aime ça." J’aimais le fait de me maquiller, de mélanger des couleurs sur mes yeux, de prendre « soin » de moi, et de suivre cette petite routine quotidienne, qui me volait 15 minutes de mon temps chaque matin. Et puis j’ai commencé à quantifier l’impact de mes produits sur l’environnement, à chercher lesquels étaient testés sur les animaux, et lesquels contenaient des substances dangereuses pour ma peau. Lorsque je me suis mise à manger bio, j’ai aussi voulu faire du tri dans mes cosmétiques et à éliminer les produits superflus, en les finissant et en ne les rachetant plus. Mon tiroir dédié au maquillage et à mes soins se vide petit à petit, à mesure que ma conscience devient plus tranquille!


43 jours sans make up ! 

Ce n’était pas un challenge personnel pour moi, de passer le maximum de jours sans maquillage, mais plutôt une nécessité. J'ai voyagé
dans des pays où l'apparence physique n'est pas la priorité chez les jeunes filles, et où la plupart de la population est plus occupée à trouver de la nourriture plutôt que trouver des produits pour rendre leur teint uniforme. Dans ces cultures-là, personne ne s'inquiète de votre acné, de la profondeur de vos cernes, de la courbure de vos cils ou du galbe de votre chevelure.
J'en ai donc profité pour laissé mes moeurs de française à la frontière, et adopter une routine minimaliste :

  • un savon bio pour laver le visage, le corps, les cheveux
  • une crème bio pour le visage, à appliquer matin et soir
  • de l’huile de noix de coco vierge pour hydrater mon corps
  • un baume à lèvres
  • une crème mains et pieds
Et c’est tout ! Cinq produits sont entièrement suffisants. Je n’ai pas appliqué de masque, de gommage, de contour des yeux, ni même d’après shampoing ou autres produits futiles. Et le résultat fut surprenant ! Alors que je m’attendais à rentrer de voyage avec une peau abîmée et grisée par la pollution, je me suis retrouvée avec une peau et des cheveux au top de leur forme! Ma peau n’a jamais été autant en bonne santé : j’ai un léger hâle, une peau bien hydratée et aucun bouton. Quant à mes cheveux, je remarque également une nette amélioration de la pousse et de la qualité de mes longueurs ! 


Et après ?

S’il est facile d’assumer sa peau nue dans un pays où peu de personnes se maquillent, je ne m’attendais pas à en faire de même en rentrant en France. J’ai commencé un travail où je suis en contact avec le client toute la journée. Dans la vente, c’est toujours mieux perçu d’avoir une apparence sophistiqué, et donc d’être maquillée. L’année dernière, je n’aurais jamais envisagé d’aller travailler sans un teint impeccable, les yeux maquillés, les sourcils étoffés et une bouche colorée.
Finalement, je n’ai pas eu tellement de mal à laisser mes mauvaises habitudes. Les premiers jours, j’ai uniquement porté un peu de mascara et de rouge à lèvres, puis j’ai rapidement abandonner tout ça, et j'ai adopté le "no makeup". Une peau propre et bien assumée: c’est ça l’élégance!

A longueur de journée, nous sommes assommées d'images : magazines, publicités, télévision, réseaux sociaux. Entre maquillage, photoshop et chirurgie esthétique, l'image de la femme que nous renvoie les médias est complètement erronée. 
Ainsi, je trouve ça très important d'apprendre à s'accepter sans artifice et d'aimer son visage au naturel. Cela montre aussi que nous avons une certaine réflexion, une façon de penser qui ne va pas dans le sens de la majorité. Ne pas se maquiller n'est pas un acte passive, synonyme de flemme et de manque de temps, mais plutôt un choix actif de montrer que nous vallons mieux que ça.


Ne pas se maquiller est aussi un gain de temps inconsidérable. L'énergie que je gagne le matin, je préfère l’utiliser pour faire du yoga, ou pour me mettre à bloguer un peu. Le soir, fini les démaquillages interminables avec dix-huit cotons et la moitié des cils arrachés. Je n’ai qu’à sauter sous la douche et laver tout mon corps avec le même produit! En journée, je n'ai même plus besoin de me préoccupée de l'état de mon maquillage. Je ne me préoccupe pas de savoir si m'a zone T n'est pas trop brillante, si j'ai un peu de rouge à lèvres sur les dents ou si mon mascara à bavé: je suis libre de penser à autre chose, et c'est une sensation vraiment libératrice!

Dorénavant, je veux réserver le maquillage pour les "grandes occasions". Cela me permettra d'apprécier plus les fois où je me maquille et de prendre ça comme un acte "exceptionnel". 

Lorsque vous êtes quotidiennement maquillé et que vous faîtes une exception, votre entourage ne manquera pas de vous dire que vous paraissez fatiguée, malade, pâle et vous demandera si vous avez fait la fête hier soir. En revanche, si vous ne vous maquillez jamais et que vous faites une exception de temps en temps, on vous fera remarquer que vous avez bonne mine et que cela vous va à merveille. Prenez les choses du bon côté! ;)






You Might Also Like

10 commentaires

  1. Ninon, je crois que tu n'aurais pas pu mieux exprimer ma pensée ! Comme je te l'ai dis sur insta, je ne me maquille presque plus. peut-être une fois toutes les deux semaines et encore le minimum (anti-cernes, mascara, sourcils si j'ai la motive et rouge à lèvre si j'ai vraiment envie). Ma salle de bains se transforme. Produits zéro déchet, de bonne qualité, produit localement si possible. Et je ne reviendrais pas en arrière. Plus le temps passe et moins je pense au maquillage et comme tu dis, ça fais un bien fou. C'est con mais je me sens plus productive depuis que j'ai arrêté de me préoccuper de ça.
    Des bisous,
    Clémentine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as entièrement raison! C'est pareil pour moi, j'ai l'impression d'utiliser mon temps et mon énergie pour faire autre chose et pour penser à des trucs plus importants!
      C'est cool, on est de plus en plus dans cet état d'esprit et ça montre bien que les moeurs sont entrain de changer ;)

      Ninon

      Supprimer
  2. Bonjour Ninon, ton article m'a interpellé ... tu dis exactement ce que tu penses.
    Mon rapport avec le maquillage est d'abord pour son bien-être esthétique, bien que je me maquille uniquement pour des occasions, le reste du temps ma peau est complètement nue (il y a les soins bien sûr)... et j'assume complètement de sortir de chez moi sans makeup, même si ma peau est loin d'être parfaite... mes rides me complexent, mes pores dilatés me complexent ... mais pas au point de les cacher .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pareil pour moi! En hiver, j'ai un teint plutôt morbide, et je complexe beaucoup sur mes sourcils lorsqu'ils ne sont pas maquillés! Mais finalement, on s'habitue petit à petit à son "soi" naturel et on apprends à s'aimer comme on est! ;)

      Ninon

      Supprimer
  3. Hello ma belle ! Tout à fait d'accord avec toi. Je ne me maquille pas. Enfin, je mets du mascara et une fois de temps en temps du rouge à lèvre, surtout pour mes photoshoot. Quand je vois ce que certaines de mes copines mettent j'ai peur, autant pour l'environnement que pour leur peau. Aujourd'hui on progresse beaucoup dans le maquillage donc niveau environnement on va dire que ça va mieux mais, le concept même du maquillage me gêne. Les hommes n'en mettent pas. Tout est dit. (A nuancer puisqu'aujourd'hui certains hommes se maquillent mais bon, c'est rarissime).

    Bisous
    Mathilde's Closet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mathilde,
      Oui c'est vrai qu'on niveau de l'environnement, on a eu de belles avancées qui ont permis de proposer des produits plus clean. Après, c'est toujours le même problème de déchet, de consommation et de recyclage. Mais déjà, si tout le monde pouvait consommer du maquillage vegan, cruelty free et bio, ce serai génial ! Si c'était le cas, on aurait déjà un rapport différent au maquillage, et personnellement, ça me dégouterai moins ^^

      Ninon

      Supprimer
  4. Ahlala Ninon, tu viens de faire un article qui m'a fait tellement plaisir! Tu ne peux pas savoir, et pour cela, réellement un GRAND MERCI NINON!

    Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un article aussi passionnant, sérieusement!

    C'est vrai que les produits de maquillage sont bourrés de composants chimiques, dangereux pour notre santé.

    Pour ma part, je sors tout les jours sans make up, je ne me maquille que pour mon mari le soir ou la journée si l'on sort ensemble, pour les shootings ou pour les événements. A savoir qu'une période dans l'année, on sort évidemment sans make up.
    Et ma peau est belle, nette et propre! Je n'ai plus beaucoup de boutons, à part à cause de mes problèmes hormonaux dû à l'arrêt de l'allaitement mais bon, ça c'est autre chose!

    Le problème, c'est que tous les jours, on nous bassine avec des pubs de partout, des filles ultra maquillées, des films, bref. Donc, c'est devenu une habitude de mouton, et c'est bien dommage. Et tu as raisons sur le fait que certaines ont besoin de cacher leurs imperfections ou tout simplement se sentent plus jolies comme ça... Après, je sais qu'un homme est d'autant plus heureux quand il reconnaît sa femme au réveil lol!

    Vraiment merci Ninon, continues comme ça, fais nous d'autres articles du genre, tu m'a fait KIFFEEEEEEE!



    xx
    Sarah
    http://ladyzorro.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Sarah,

      Merci merci merci pour tes petits mots trop mignons :) Toi aussi tu as du voir le changement sur ta peau en réduisant le maquillage, comme quoi ce n'est pas un mythe! Et oui en ce qui concerne les hommes, je ne suis pas sure qu'ils apprécient vraiment le maquillage. Perso, mon chéri déteste tous les rouge à lèvres trop funky et les make-up trop chargés, alors il est très content que je ne me maquille plus ;)

      Bisous bisous, A bientôt <3

      Ninon

      Supprimer
  5. Merci beaucoup pour cet article ! Il y a encore quelques mois, j'avais tendance à me maquiller tous les jours, légèrement certes, mais régulièrement. A la longue, me maquiller est devenu un fardeau et non plus un plaisir, je le faisais pour être présentable au travail, pour plaire à mon copain, ou tout simplement pour avoir confiance en moi en allant faire les courses. Mais après quelques mois passés dans le sud, où les premiers jours mon maquillage ne tenait pas en place à cause du soleil, j'ai décidé de lâcher l'affaire et d'arrêter de me maquiller quand ce n'était pas nécessaire. Il m'arrivait d'aller au travail sans maquillage, les clients ne me fuyaient pas pour autant ! Et puis c'est tellement agréable aussi de ne rien avoir sur le visage.

    Pareil pour les crèmes, masques et tous ces machins-là : pour commencer je n'ai jamais observé de réelles améliorations sur moi en appliquant tout ça, et même sans ce rituel ma peau s'en porte aussi bien, alors pourquoi acheter tant de produits qui au final n'ont pas d'impact sur moi ? Je garde seulement une crème hydratante pour les occasions où je me maquille.

    Tout ça pour dire au final que je suis tout à fait d'accord avec toi, en plus, ne pas investir dans des crèmes et masques, ça permet d'investir dans d'autres choses, comme des voyages par exemple ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marion, c'est exactement pareil pour moi! Au début, j'ai eu peur d'arrêter car je n'avais pas envie de me présenter la peau nue au travail ou devant mes amis. Finalement, on s'adapte très vite et aujourd'hui ça ne me tracasse plus du tout!
      Pareil pour les soins, j'ai toujours accumulé un paquet de crèmes et masques, mais je n'ai jamais vu de réels changements positifs sur ma peau. Du coup, j'ai décidé de minimiser toute ma routine et de me cantonner à quelques produits respectueux de ma peau et de la planète :)

      Ninon

      Supprimer